Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 19:53
"Plus près de Chamberi j'eus un spectacle semblable en sens contraire. Le chemin passe au pied de la plus belle cascade que je vis de mes jours. La montagne est tellement escarpée que l'eau se détache net et tombe en arcade assez loin pour qu'on puisse passer entre la cascade et la roche, quelquefois sans être mouillé. Mais si l'on ne prend bien ses mesures on y est aisément trompé, comme je le fus: car à cause de l'extréme hauteur l'eau se divise et tombe en poussiére, et lorsqu'on approche un peu trop de ce nuage, sans s'apercevoir d'abord qu'on se mouille, à l'instant on est tout trempé" (OC I, p. 173).  Jean-Jacques Rousseau.

La Chartreuse elle, tient son nom de cartuse ou du latin cartusia, dont le sens commun est maintenant lié au monastère, mais signifie aussi maison, maison de campagne ou "longère". Son  sens est aussi à approcher d' "escarpement",  et cela est bien réel en Chartreuse: on grimpe tout le temps et si on ne monte pas c'est qu'on descend ! C'est un massif montagneux très escarpé et même si Jean-Jacques Rousseau parlait de la "cascade de Couz" dans le massif des Bauges, les cascades du cirque de Saint-Même n'ont vraiment rien à lui envier: (nous les voyons de plus près dans l'album photos)

La météo n'était pas vraiment avec nous, mais la neige était sur les sommets. Nous avons gravi cette grande langue blanche de neige qui couvre le Grand Manti, et ce jour là nous avons eu droit à quelques ciels bleus.

Bien évidemment, nous nous sommes baladés autour du monastère, et nous pouvions entendre la cloche caractéristique qui appelle le moine à la prière. La Grande Chartreuse était sous la neige, la brume et la bruine. La chapelle Notre Dame de Casalibus (casalibus =cabane de bois) fut la première chapelle élevée par St Bruno en 1084.

 Mais nous n'avons pas pour autant, boudé les nourritures terrestres, et c'est dans une chaleureuse auberge du Désert d'Entremont que nous goûtâmes les "matefaims", spécialités savoyardes qui, comme leur nom l'indique, calent bien l'estomac. Et pour une bonne digestion, un petit retour à raquettes, la nuit tombée à la lueur de la lune et des étoiles!

 

Puis ce fût l'assaut du Mont Pinet, et merci à notre accompagnateur expérimenté qui nous guida à travers bois et sous-bois, évitant les trous cachés par la neige et nous menant au sommet. Là, entre deux passages de nuages, s'étendait toute la vallée jusqu'au lac du Bourget.

 

L'ensemble des photos du massif de la Chartreuse est dans l'album  Images de Chartreuse (cliquez sur le lien) 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Salut 27/03/2007 19:20

C tro bo

Georgesh 25/03/2007 10:57

Rien qu'à voir les images et lire tes textes je suis épuisé. Ce doit être une ballade formidable, mais pour les jeunes.

Manu 22/03/2007 15:03

C’est vraiment très beau et bien raconté, merci monsieur !A@+

viviane 20/03/2007 20:00

bien reçu ton message mais ma réponse m'est revenue. Oui, j'ai jeté mon oeil sur tes photos de carnaval et je reconnais quelques carnavaleux acharnés puisqu'ils étaient à Rosendael mais aussi ailleurs.
Ben je passerai au prochain carnaval, donc à bientôt !
viviane