Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2006 2 31 /10 /octobre /2006 19:19
Irène Némirovsky  est née le 11 février 1903 à Kiev . Elle meurt le 17 août 1942 en déportation à Auschwitz

Suite française, est paru en 2004 et il avait été écrit par Irène Némirovsky au début de la seconde guerre mondiale. C'est sa fille, Denise Epstein qui a conservé ce manuscrit après l'arrestation de sa mère. Le livre a obtenu le prix Renaudot à titre posthume en novembre 2004.

 Ce roman est composé de deux récits, l'un "Tempête en juin" , l'autre "Dolce" . Irène Nemirovsky pensait faire quatre à cinq parties à cette oeuvre, mais elle n'a jamais eu le temps de les rédiger. Irène Némirovsky voulait, en fait, écrire une grande fresque à la manière de "Guerre et Paix".

La première partie dépeint la débacle et l'exode de juin 1940. Elle choisit de décrire cette période au travers de la vie de plusieurs familles issues de milieux différents. Ainsi, on assiste au départ de la famille Péricand, bourgeoise et bigote qui ressemble un peu à la famille Lequenoy dans la Vie est un long fleuve tranquille, et dont les valeurs s'effriteront au contact de la dure réalité de l'exode. Il y a également un couple de petits employés de banque, leur patron qui doit fuir également avec sa maîtresse, une famille de fermiers qui recueille un soldat français blessé, un artiste et l'exode qui prend place. Tout ces gens se retrouvent sur les chemins, qui en voiture, qui à pied, avec des provisions ou sans provision, dans un désordre tragique.

Irène Némirovsky décrit alors avec détails et traque les moindres petites lâchetés qui font surface dès que la vie devient plus difficile,quand les fards craquèlent sous les larmes et la peur.

La seconde partie, "Dolce" nous relate l'occupation allemande dans un petit village. La garnison allemande s'installe, le commandant dans une des plus belles résidences du village, la troupe dans un château ;  et le quotidien se vit côte à côte, occupants et occupés. Cela crée des liens, forcément. C'est ce que nous dépeint Irène Némirovsky. Puis les Allemands s'en vont sur le front russe.

L'annexe à ce roman est à lire également. C'est le rassemblement de notes manuscrites d'Irène Némirovsky sur son projet d'écriture et l'état de la France.

C'est un roman plaisant à lire, on s'aperçoit qu'Irène Némirovsky a étudié dans les moindres détails les traits de caractère de ces personnages. Elle les a construits un à un et morceau par morceau en s'inspirant des évènements qui l'entouraient. Comme "Vin de solitude", ce roman est d'une extraordinaire lucidité.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires